Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 18:41

 

La dernière phrase du texte sur les " Verticaux " est restée en rade ' caprice technique ? ), ainsi que les références de l'ouvrage :

Le vent qui souffle sur ces « Verticaux » décoiffe les « bien-pensants ».Il porte la marque d'un pessimisme joyeux, qui renvoie à bien de nos maîtres à penser. Et il est le Signe prometteur d'une relève.

 

Le livre de Romaric Sangars : " LES VERTICAUX " 226 p. Paris, 2016

est édité aux " Editions Léo Scheer "

A noter  que premier roman n'est pas la première publication de l'auteur, qui, en 2015, avait signé, disons un pamphlet littéraire intitulé :

" Suffirait-il d'aller gifler Jean d'Ormesson pour arranger un peu la gueule de la littérature française ? ", paru chez Pierre-Guillaume de Roux.

J' ai fait allusion à Cyrano dans le corps de mon texte. Ce qui m'amène à me demander si le jeune Romaric a dédicacé son ouvrage à Jean d'Ormesson, et dans l'affirmative, s'il lui a marqué :

" A la fin de l'envoi, je touche !!! " 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Maurice 26/02/2017 19:48

Je viens de lire cet excellent article et je ne peux qu'adresser un grand bravo à Pierre Dimech pour ce texte fort et digne d'un hussard !