Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 décembre 2016 7 11 /12 /décembre /2016 15:54

LE PERSONNEL ENSEIGNANT :

En suivant un ordre hiérarchique, on trouve au sommet

1 - les Titulaires d'une Chaire, qui sont les seuls  à porter le titre de  PROFESSEUR au sens plein du terme. Il y a eu ainsi, entre 1909 et 1959 , 25 Chaires, dont 5 consacrées spécialement aux disciplines intéressant l'Afrique du Nord. Leur énumération complète dépasserait le stade de ce blog. On se contentera de dire qu'elles étaient, en ce qui concerne les disciplines " générales", regroupées en "sections" : 

- Section Historique

- Section Droit Privé

- Section Droit Public

- Section Economique

 

Les Chaires spécialisées dans les disciplines intéressant l'AFN étaient :

- Législation algérienne ( depuis 1910 )

- Droit musulman ( depuis 1910 )

- Droit et Sciences coloniales ( depuis 1942 )  devenue, par arrêté du 7 avril 1959 : Droit et Economie d'Outre-Mer .

- Sociologie nord-africaine ( depuis 1945 )

- Economie algérienne ( depuis 1953 )  devenue, par arrêté  du 7 avril 1959 !: Economie algérienne et saharienne .

 

2 - les Agrégés .  Ils ont les mêmes diplômes que les titulaires de chaires, mais ne sont pas ( pas encore ) titulaires d'une chaire à eux attachée .

 

3 - les Chargés de Cours.  Ils n'ont pas encore passé (ou passé avec succès) le concours d'agrégation. Mais ils sont déjà docteurs en droit.

 

4 - les Assistants. C'est là la première marche du " cursus" professoral, le statut initial de ceux qui se destinent (en principe ) à l'agrégation.  En général, à Alger, à cette époque, ils sont au stade du doctorat, en préparation de thèse.

j'ajouterai, pour la petite histoire, qu'en raison de l'importance exponentielle prise par les travaux pratiques, suite à la réforme de la Licence en droit entrée en vigueur au début de l'année universitaire 55-56, la création d'une nouvelle fonction, au début de l'année 1960: celle de "Moniteur de Travaux Pratiques". je fus de ceux-là jusqu'à la fin de l'année, qui me vit partir au service militaire.

 

Une donnée chiffrée, pour fixer les idées : 

- Pour l'année universitaire 1909-1910, la 1ère donc de la toute nouvelle Faculté de Droit : 13 enseignants, dont 8 professeurs, 2 agrégés, 3 chargés de cours.

- Au 1er avril 1959 : 39 enseignants, 14 professeurs, 10 agrégés, 6 chargés de cours, 9 assistants.

On le voit, la Faculté de Droit d'Alger, devenue, par décret du 26 août 1957, " Faculté de droit et des sciences économiques ", a vu son personnel enseignant global, tripler en nombre.

Il est vrai que dans les années qui ont précédé le "cinquantenaire", la Faculté, et donc ses enseignants, s'est vue adjoindre  2 "annexes": l'Institut d'études politiques, et l' Institut de préparation aux affaires", créés respectivement en 1949 et 1957.

Parallèlement, avaient été mis en place par la faculté de droit d'Alger, dès 1954, officialisés ensuite par arrêté ministériel du 14 septembre 1956, les Instituts d'études juridiques d' Oran et de Constantine, accueillant les étudiants préparant soit la Capacité en droit, soit le baccalauréat en droit ( correspondant aux 2 premières années des 4 ans de licence).

Une prochaine mise à jours évoquera la période antérieure à la création officielle de la faculté de droit d'Alger,  notamment la place qui était envisagée pour l'étude des "spécificités algériennes ",et fournira quelques données bibliographiques sur cette question, basées sur les études des situations concrètes, et non sur les  a-priori démagogiques.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Hélène 11/12/2016 21:09

Pierre,
Si on veut retrouver ces articles sur la faculté de Droit d'Alge et les reprendre à la suite les uns des autres, dans quelle rubrique les classez-vous dans votre sommaire ?

MIKE 11/12/2016 17:44

Super.... faudrait que quelqu'un traite les sciences, la médecine et les lettres kif kif

MIKE 11/12/2016 17:43

Très intéressant .... on aimerait que quelqu'un se saisisse du sujet sur les facultés des sciences, de médecine et des lettres... peut être, à saouar?!

MIKE 11/12/2016 17:41

Très intéressant et rarement évoqué.... on aimerait voir quelqu'un se saisir du sujet pour les facultés de médecine, des sciences, des lettres .... à saouar !??